Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/22/d346146186/htdocs/clickandbuilds/auteuretgraphiste4968/wp-content/themes/Divi 2/functions.php on line 5611

Hello, comme vous l’avez lu(e), je suis très prétentieux, en plus…je persiste et je signe ! Je le répète : confiez-moi votre couverture et vous allez sauter de joie ! En me confiant votre couverture, je sais que vous me confiez votre manuscrit d’auteur(e) et j’en suis très conscient. Si votre désir le plus profond, c’est de vendre des livres, alors la couverture peut rendre votre travail d’auteur(e) très réel.

Ellory-Assassins-Gris

En attendant, je vous invite à voir la vidéo sur la couverture de J.R. Ellyroy, c’est une des plus belle couverture que j’ai jamais vue.

Je vous met le chapitrage de la vidéo, c’est pratique quand on souhaite aller à l’essentiel !

– Introduction : 0 > 1.20 minute

– Les 6 points fondamentaux d’une bonne couverture : 1.20 mn > 2.04 mn

– Présentation du visuel de la couverture : >2.40 mn

– Biographie de l’auteur : >3.00 mn

– Commentaire de la presse sur le roman : >5.11 mn

– lecture du synopsis du roman : >7.34 mn

– Analyse de la couverture de J.R. Ellory Les Assassins : >9.25 mn

Quand j’écris « plus belle » il ne s’agit pas d’esthétisme bien que je travaille dans la création graphique.

Non, quand j’écris « plus belle » je parle d’impact émotionnel. Parfois je ne trouve pas mes mots, je suis fébrile et je ne sais pas comment décrire l’émotion que me procure cette couverture.

C’est pour cela que dans la vidéo, j’exprime le fait que cette dernière « fait peur » en fait, j’ai trouvé « elle fait froid dans le dos ». Si on s’y attarde un « certain malaise » peut nous saisir. la symbolique « du gant qui va t’étrangler » est extrêmement forte et illustre parfaitement le roman de J.R.Ellory.

Cette couverture génère une angoisse, elle a gagné, je me rend !

Une des problématiques des écrivains qui s’auto-éditent est simple, avant de découvrir l’histoire ou l’expertise on voit en premier la couverture. c’est la première rencontre, le premier contact.

Peut-être qu’au moment ou le regard de votre futur lecteur croise votre ouvrage, il a d’autres soucis en tête, peut-être qu’il est pressé, peut-être qu’il ne vous cherche tout simplement pas ou qu’il cherche un autre type de roman. Alors, comment « aimanter » le regard et l’esprit du public ?

Votre couverture (hormis de répondre à certains critères) doit impacter émotionnellement. Si le contrat est rempli, alors une bonne partie du chemin vers la lecture de votre ouvrage est gagnée ! Il y a de fortes chances que votre futur lecteur fasse le geste suivant, à savoir : venir à la rencontre de vous et de votre histoire.

La sobriété comme force de proposition

On se croirait revenu au bureau, en réunion et entendre le DRH (je n’ai rien contre les DRH). Plus votre couverture est sobre, plus elle est directe, plus elle est émotionnelle, plus elle impacte le regard et l’esprit.

La couverture de « Assassins » répond à tous ces critères

– Un titre court et un choix de typo adéquat (la typographie est le point faible des auteurs qui réalisent eux-même leur couverture)

– un symbole représentatif du genre. Hyper-puissant émotionnellement

– la vertu du noir et du blanc – ce fort contraste. La couleur c’est la vie non ? et le roman parle des plus grands meurtriers des USA.

– la sobriété de la mise en page. (ce qui pose une signalétique re-dou-ta-ble) Pour le reste si vous suivez la vidéo, vous aurez dans l’analyse les compléments d’une bonne couverture.

En savoir un peu plus sur R.J.Ellory

Une courte interview promotionnelle de l’auteur par Antoine de Caunes : http://www4.fnac.com/Roger-Jon-Ellory/ia647422#Biography

Intéressant, car il parle de l’approche qu’il a faite sur un autre de ses romans : « Les Anges de New-York »

Le site des éditions Sonatine : http://www.sonatine-editions.fr/

Voila, « It’s done! » Parcourez mon site, regardez les commentaires, et confiez-moi votre vie. Bruno n'hésitez-pas-à-commenter